Vous êtes ici: Accueil » Jeux » Le poker en ligne s’éffondre considérablement

Le poker en ligne s’éffondre considérablement

Le poker en ligne n’a plus la côte au deuxième trimestre 2013, c’est ce que confirme l’Arjel qui a publié lundi les résultats du secteur des jeux en ligne régulés qui sont pour le moins mauvais pour le poker, alors que les paris sportifs sont en hausse et que les paris hippiques subissent une légère baisse tout en se maintenant à un niveau très correct.

 

nombre-joueurs-poker-actifs
En effet, pour le poker, les mises des joueurs à la fin juin étaient à leur plus bas niveau depuis l’ouverture du marché des jeux en ligne, qui s’est déroulée on vous le rappelle en juin 2010, soit il y a plus de 3 ans maintenant. Si la crise peut évidemment être invoquée pour expliquer cette baisse significative au premier abord, c’est en revanche surtout au niveau de la non-compétitivité de l’offre française qu’il faut chercher des explications.
Il faut en effet savoir que la taxation des opérateurs est lourde et que les plus gros ont énormément de mal à atteindre la rentabilité, tandis que les plus faibles ferment les uns après les autres, et que les joueurs ont tendance à s’éloigner de l’offre légale pour aller jouer sur des sites étrangers qui leur permettent de s’y retrouver plus facilement, en raison de la taxation moindre de leurs mises.

Si vous êtes joueur ou intéressé par le secteur, vous pouvez consulter l’analyse détaillée de l’Arjel (fichier pdf), dans laquelle vous pourrez connaitre l’évolution du nombre de joueurs de poker comme de parieurs, ainsi que leur activité en terme de mises, mais également les sommes pariées et les taxes perçues par l’état français en retour.

On aimerait à penser pour les joueurs que la France accepte enfin de revoir sa copie en terme de fiscalité, mais il semble que la situation de l’état actuellement ainsi que les orientations prises par les politiques à la tête du pays depuis quelques mois ne puissent pas faire changer les choses.

Reste également à savoir si le poker en ligne n’est pas en train de passer de mode, même si notre ami Sébastien qui édite le site internet de poker gratuit jouerpokergratuit.com depuis 2010 nous confirme pour sa part que le nombre de joueurs cherchant à jouer gratuitement ne semble pas s’essouffler plus que cela, et que le poker a toujours une certaine côte.

 

La suite dans quelques mois pour confirmer ou non cette baisse inquiétante pour les opérateurs, qui ont déjà considérablement réduits leurs dépenses marketing en 2013 par rapport aux années précédentes comme vous pouvez le constater sur le graphique ci-dessous.

depenses-marketing-poker

Quelques informations complémentaires avec des chiffres synthétiques sur challenges.fr ainsi que la situation des salles de poker qui ont fermées sur lefigaro.fr

A propos de Axel

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*