Vous êtes ici: Accueil » Web » Google ne respecte pas le droit européen de protection des données privées

Google ne respecte pas le droit européen de protection des données privées

La CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et Libertés) reproche à Google de ne pas être suffisamment transparent dans sa façon de gérer la quantité d’informations personnelles de ses utilisateurs.

Google

Bien qu’indélogeable de sa position de leader sur internet, Google est conscient que la concurrence est rude et qu’il n’obtient pas toujours le succès espéré dans ses nouveaux projets comme Google+ qui peine à faire face à Facebook, par exemple.

 

Cela dit, ses échecs ne doivent pas être des prétextes pour abuser de sa position de leader en négligeant la protection des informations personnelles de ses utilisateurs.

Géant du web mais sous conditions

Premier moteur de recherche sur internet, Google est véritablement le géant du web. Toutefois, malgré sa position de leader, il ne faudrait pas qu’il abuse de ses pouvoirs en sous-estimant la sécurité de ses usagers.

L’objectif étant de faire en sorte que la recherche soit neutre et pas influencée par les pouvoirs de Google qui orienterait les requêtes vers ses produits avant ceux de ses concurrents.

Par ailleurs, la CNIL lui reproche également de répertorier toutes les recherches de ses utilisateurs de manière à leur proposer des publicités bien ciblées sur quelque service que ce soit : Gmail, Youtube, etc.

Un historique de dur à cuire

annonces pub cibléesGoogle n’a pas la réputation de coopérer rapidement, au contraire, il donne du fil à retordre à ses « accusateurs » avant de leur apporter des éléments de réponses.
On peut d’ailleurs citer le cas de Google Street View, un service de cartographie en 3D pour lequel le géant du web avait récolté bien trop d’informations privées et tardé à fournir des explications à la CNIL.

Dans le cas actuel de la protection des données personnelles de ses utilisateurs, Google semble, avant tout, penser à la vente de ses publicités très ciblées qui lui rapportent gros.
Par conséquent, il est important qu’il puisse avoir le contrôle sur les données privées de ses membres de manière à pouvoir gérer le ciblage de ses annonces publicitaires.

 

Que pensent les utilisateurs de tout ça ?

Certains se méfient quand d’autres ont une confiance aveugle à l’égard des services de Google.

Quand on y réfléchit, il serait bien probable que Google+ n’ait d’ailleurs pas rencontré de grand succès à cause du hic sur la protection des données personnelles. Ceci dit, c’est certainement aussi et surtout parce qu’il ne peut pas concurrencer la bête de Mark Zuckerberg. Peut-être aurait-il fallu qu’il choisisse le nom de « GoogleBook » ?

Reste à voir si le grand moteur de recherche va se plier aux exigences de la (à ses yeux) petite CNIL.

A propos de Cynthia

Un commentaire

  1. Soyons très honnêtes, ce n’est pas la première chose que google ne respecte pas, ils dictent leur loi depuis bien longtemps.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*