Vous êtes ici: Accueil » Web » Video polémique sur le dépistage du cancer du sein

Video polémique sur le dépistage du cancer du sein

Depuis une dizaine de jours, une vidéo diffusée sur le Net fait polémique. Il s’agit d’un spot publicitaire chilien pour inciter au dépistage du cancer du sein chez la femme.
Problème, l’imagerie et le public masculin visé font par moment plus penser à du « porno » qu’à une campagne sérieuse. En tout cas, le coup médiatique est réussi et le buzz fera date pendant longtemps.

Une campagne mondiale de dépistage

MammographieDurant tout le mois d’octobre, de nombreuses campagnes de sensibilisation ont lieu de part le monde pour inciter les femmes à se faire dépister.

L’initiative à la base semble plutôt heureuse. Et même si certaines voix commencent à s’élever pour dénoncer des mammographies trop nombreuses qui pourraient accroitre les risques de cancers, cela reste une préoccupation importante pour beaucoup de femmes.

Le problème, selon les organisations médicales, provient du fait que les femmes jeunes sont insuffisamment informées des risques et des moyens de dépistages. Ainsi, il semblait de bonne augure de lancer cette campagne d’information.

C’est au Chili qu’un spot publicitaire a été dévoilé dans le cadre de ce mois de sensibilisation sur le cancer du sein et, le moins que l’on puisse dire, c’est que la vidéo pose un certain nombre de questions.

 

La vidéo polémique

Dans un premier temps, il semble que ce spot soit plutôt destiné aux hommes. En effet, le film « Por amor a las tetas » diffuse le message suivant : « Si nous les aimons autant, prenons-en soin. Encouragez une femme à se faire examiner ».

Jusque là pourquoi pas. Après tout, les hommes peuvent, eux aussi, être de bon conseil sur le sujet et donc inciter les femmes de leur entourage à être vigilantes.

Le soucis, c’est que cette vidéo montre des poitrines toutes plus généreuses les unes que les autres et qu’elles sont toutes montrées de manière extrêmement suggestive et parfois même carrément au beau milieu de l’acte sexuel.

 

Les plus chastes y verront sans doute de la pornographie et s’il est clair que nous n’en somme pas là, le procédé est pour le moins inhabituel.

De plus, c’est également oublier que la taille de la poitrine n’a aucun rapport avec l’occurrence d’un éventuel cancer et que même si ce sont les femmes qui sont les plus touchées, les hommes n’en sont pour autant pas à l’abri.

Pour information, en France, c’est 1 femme sur 9 qui est touchée par cette maladie et 50 000 nouveaux cas sont détectés chaque année.
Alors, si faire un peu de bruit sur le Net peut amener une plus grande vigilance et un plus grand intérêt pour le sujet, il faut reconnaitre que les Chiliens s’y sont bien pris.

Cependant, il n’est pas non plus certain que la polémique sur un spot publicitaire puisse réellement faire avancer les choses.

A propos de Jerome

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*