Vous êtes ici: Accueil » Société » Deux métiers qui recrutent : aide-soignante et prothésiste ongulaire

Deux métiers qui recrutent : aide-soignante et prothésiste ongulaire

Conséquence directe du départ à la retraite massif de nombreux « baby-boomers », mais aussi de la création de nouveaux besoins, de nombreux métiers devraient recruter de manière importante à l’horizon 2015 et en particulier les métiers liés aux services à la personne. Zoom sur deux d’entre eux : les métiers d’aide-soignant et de prothésiste ongulaire.

 Aide-soignant : un métier clé au service des autres

aide soignante

Vieillissement de la population, emploi important des femmes et diminution de l’entraide familiale font partie des raisons qui expliquent le besoin accru d’aides-soignants aujourd’hui.

Ce métier, souvent mal connu et souffrant d’une mauvaise réputation, est pourtant essentiel dans la prise en charge des malades ou des personnes âgées. En effet, travaillant sous le contrôle des infirmiers, les aides-soignants sont chargés d’effectuer tous les soins non médicaux aux patients, de veiller à leur hygiène et à la propreté des locaux, mais aussi de leur apporter soutien et écoute ainsi qu’à leurs familles.

C’est à l’issue d’une formation de 10 mois dans un IFAS (Institut de Formation des Aides-Soignants), conditionnée à l’obtention d’un concours comprenant des épreuves écrites et orales, qu’un candidat peut obtenir son diplôme d’état d’aide-soignant. Cette formation est ouverte à toutes les personnes âgées de plus de 17 ans, sans condition de diplôme. Elle peut donc constituer une véritable opportunité pour des personnes non diplômées ayant une vocation pour le service à autrui.

Le salaire mensuel net d’une aide-soignante est compris entre 1050€ en début de carrière et 1600€ au plus haut échelon, sans compter les primes et autres indemnités disponibles (en fonction de la taille de la famille ou du lieu d’exercice par exemple). Les perspectives d’évolution sont assez nombreuses avec les possibilités d’accéder aux formations d’infirmier, d’auxiliaire puéricultrice ou encore d’aide médico-psychologique. Vous trouverez plus d’informations sur le métier d’aide soignante en consultant ce site.

Prothésiste ongulaire : le spécialiste de la beauté des ongles

648_fake_nails

De nos jours, les métiers liés à la beauté connaissent un véritable essor. Dans une société où le paraître est toujours plus important, il est en effet capital de prendre soin de son apparence, et dans le cas présent de ses mains.

Le prothésiste ongulaire est en effet le spécialiste de la beauté des ongles. Au contraire d’une manucure qui s’occupe de l’embellissement et des soins des mains, le prothésiste ongulaire pose des faux ongles et les décorent en fonction des demandes de ses clients. Il peut pour cela utiliser différentes techniques comme la pose de capsules ou de chablons, le modelage à la résine ou au gel, le remplissage et bien sûr le « nail art ».

Il n’existe pour l’instant aucun diplôme spécifique reconnu par l’Etat pour devenir prothésiste ongulaire. L’accès à la profession peut donc se faire après une formation auprès d’un professionnel, une formation dans une école privée, avec un CAP esthétique-cosmétique-parfumerie complété par une formation spécifique ou encore avec un CQP styliste ongulaire (plus de détails sur cette page).

Si un prothésiste ongulaire touche généralement le SMIC en début de carrière, il peut espérer atteindre 1600€ après quelques années d’expérience. Les perspectives d’évolutions sont assez réduites mais un prothésiste ongulaire peut par tout de même choisir de devenir formateur dans une école privée ou d’ouvrir son propre institut de beauté.

A propos de Maxime

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*