Vous êtes ici: Accueil » Sciences » Vol MH 17 – Des grands spécialistes de la recherche sur le SIDA se trouvaient dans l’avion

Vol MH 17 – Des grands spécialistes de la recherche sur le SIDA se trouvaient dans l’avion

Plus d’une semaine après le crash tragique du Vol MH 17 de la Malaysia Airlines qui s’est écrasé en Ukraine, et alors que les corps des victimes commencent à être rapatriés, la communauté médicale est toujours sous le choc. En effet, parmi les victimes figuraient un bon nombre d’experts qui se rendaient à la conférence internationale sur le SIDA qui avaient lieu à Melbourne du 20 au 25 juillet.

Une 20e édition de la conférence internationale sur le SIDA en deuil

Organisée par l’International Aids Society, la conférence internationale sur le SIDA est l’évènement le plus important en matière de lutte contre l’épidémie. Cette année devait ainsi se tenir à Melbourne la 20e édition de ce sommet international auquel près de 12000 personnes venues du monde entier étaient attendues. On sait aujourd’hui que 6 experts internationaux de la lutte contre le SIDA se trouvaient à bord du MH 17 : Joep Lange, Pim de Kuijer, Lucie van Mens, Maria Adriana de Schutter, Glenn Thomas et Jacqueline van Tongeren. Si la conférence n’a pas été annulée, celle-ci n’a comporté aucune célébration ou festivité et s’est terminée comme elle avait débuté, sous le signe du deuil.

Joep Lange, figure mondiale de la lutte contre la maladie, disparu

Joep Lange

Joep Lange

Parmi les 298 victimes du crash se trouvait donc Joep Lange, 59 ans, un des plus grands experts mondiaux de la maladie. Ancien président de la Société internationale sur le SIDA, Lange avait ainsi consacré plus de 30 années de sa vie à la recherche contre le SIDA et en particulier à faciliter l’accès à un traitement abordable dans les pays pauvres. Il se rendait à Melbourne avec son épouse Jacqueline Van Tongeren mais n’a malheureusement jamais atteint sa destination.

Si cette nouvelle est évidemment extrêmement tragique, n’oublions pas que les décès liés au VIH ont chuté de plus de 30% ces 10 dernières années, de même que le nombre de nouvelles infections par le virus. L’espoir d’une éradication de la maladie d’ici une vingtaine d’année est toujours accessible.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*