Vous êtes ici: Accueil » International » La côte bulgare séduit les fêtards

La côte bulgare séduit les fêtards

Les jeunes fêtards ont élu la côte bulgare comme la destination bon marché pour y faire la fête. La Croatie reste numéro 1 mais la Bulgarie est bien moins chère.

Les hôtels ne cessent de pousser sur cette côte de la Mer Noire puisque les touristes deviennent de plus en plus nombreux.

Le paradis des fêtards

Si la Croatie garde sa réputation d’excellente destination pour y faire la fête, la côte bulgare semble se hisser en-haut du classement grâce a ses tarifs plus avantageux que sa voisine croate.

Cette zone de la Mer Noire est véritablement le paradis des fêtards, quelle que soit leur nationalité, le but est le même pour tout le monde : faire la fête jusqu’au bout de la nuit.

Tous les ingrédients sont rassemblés pour y passer des soirées enflammées. Boîte de nuit à ciel ouvert à deux pas de la plage, système audio et d’éclairage dernier cri, bouteilles de vodka qui coulent à flots, aucun doute, vous êtes bien au Plazza, dans la ville de Burgas.
Cette discothèque est le lieu de rendez-vous des jeunes bulgares. Chacun respecte un code vestimentaire digne d’un lieu chic avec chemise pour les messieurs et jupe pour les demoiselles.

Les femmes bulgares défendent leur image

Certes, les bulgares savent et aiment faire la fête et cela ne va pas sans la drague. Toutefois, les femmes de ce pays de l’Est tiennent à entretenir leur image et à tenter d’effacer les préjugés de nous autres venant de l’Ouest Européen qui identifions, parfois à tort, les filles bulgares comme des filles faciles.

Bulgarie ne rime pas forcément avec prostitution et c’est pour cela que les femmes bulgares sont irritées lorsqu’elles sont assimilées à des filles de joie.

 

Sunny Beach, station balnéaire low cost

plage bondée et hôtels de Sunny Beach en Bulgarie

Si Burgas attire principalement la jeunesse anglaise, polonaise, tchèque et belge, ce n’est pourtant pas la destination de rêve par excellence à cause de ses tours en béton qui ternissent la plage. Mais où est la jeunesse française dans cette liste ? Elle n’est pas loin mais il n’y a malheureusement pas encore de vol depuis Paris.

Bref, Burgas c’est bien mais Sunny Beach c’est « mieux ». Là aussi, la côte est recouverte d’hôtels donc il ne s’agit pas d’une station balnéaire au cadre paradisiaque.

Sunny Beach c’est bon marché et c’est l’endroit pour s’amuser. Boîtes de strip-tease et folies nocturnes ont remplacé le caractère naturel et sauvage de l’endroit.

Mieux vaut aimer les verres bien chargés en alcool

Dans notre Europe de l’Ouest, les cocktails sont relativement et généralement légers en terme de quantité d’alcool. Sur la côte bulgare, cela se passe autrement.
Bouteilles de vodka sur une étagère éclairée en bleu dans un bar
Là-bas, les verres sont bien chargés en alcool et vous garantissent un excellent rapport quantité/prix avec, par exemple, un double Whisky/Coca à environ 3€.

Vous l’aurez compris, les tarifs sont vraiment cheap et cela pour le plus grand bonheur des fêtards.

Passées les 4 heures du matin, interdiction de continuer à servir de l’alcool mais compte tenu du dosage des verres, il faut vraiment être expert en la matière pour tenir debout jusqu’à cette heure ci en ayant consommé les cocktails made in Bulgarie.

 

A propos de Cynthia

Un commentaire

  1. J’avais entendu de l’Ukraine pour faire la fête genre Odessa ou encore kazantip en été! J’aimerais bien voir ce que donne la Bulgarie!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*