Vous êtes ici: Accueil » International » Hugo Chavez réélu pour 6 ans à la tête du Vénézuéla

Hugo Chavez réélu pour 6 ans à la tête du Vénézuéla

victoire électorale de hugo chavezLa nouvelle est tombée en fin de journée du dimanche 7 octobre : Alors que 90% des bulletins étaient dépouillés, la victoire d’Hugo Chavez ne faisait plus de doute.

A 58 ans et alors qu’il est au pouvoir depuis 14 ans, ce leader venu de la base s’est vu reconduit à la tête de l’État pour 6 années de plus. Il remporte 54,42% des suffrages mais, son rival Henrique Capriles réalise tout de même un très beau score avec 44,97% des voix.

Ce score de l’opposition marque une nouvelle étape pour le Vénézuéla dont une partie de la population commence à être exaspérée par la corruption, la criminalité ou l’état de certaines infrastructures qui laisse franchement à désirer.

 

Célébration et déception

Dès l’annonce des résultats, les partisans d’Hugo Chavez ont envahi les rues de Caracas et ont fêté la victoire de leur leader au son des klaxons et à la lumière des feux d’artifices. Cette victoire est également un message de remerciement et de soutien fort adressé au chef de l’État qui a relevé le pays de la misère et a soutenu les plus pauvres en utilisant les richesses du pays, notamment le pétrole qui permet de faire rentrer des fonds et assure une partie de l’autonomie du Vénézuela.
victoire chavez
En revanche du coté du QG d’Henrique Capriles, la déception était grande même si le résultat est prometteur pour ce quadragénaire qui a déclaré que « Pour gagner, il faut savoir perdre » et qui a également adressé ses félicitations au président.
Il reste maintenant à la MUD (la Table de l’Unité Démocratique), la parti de Capriles, à préparer les futures élections régionales afin d’augmenter son influence de manière locale.

Les forces d’Hugo Chavez

Le président réélu revient de loin car il a été très affaiblit par sa lutte contre le cancer de 2011 à 2012. Il a cependant terminé sa campagne en grande forme, dansant et jouant de la musique pour démontrer son retour en force.
Au-delà de sa santé, le président socialiste a disposé d’une force de frappe médiatique considérable durant la campagne grâce aux cadenas. Ces allocutions en direct sont diffusées de manière obligatoire par les chaines de télévision et les radios. Selon Reporters Sans Frontières, cela lui aura permis de bénéficier de « 136 heures et 20 minutes d’antenne » entre janvier et août 2012.

Pour finir, les programmes sociaux mis en place par Hugo Chavez ont sorti le pays de la misère et le rendent donc très populaire. Ils impactent différents secteurs comme la santé, l’éducation ou l’agriculture et sont financés par l’entreprise pétrolière nationale PDVSA.
Un rapport de la Cepalc (Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes) indiquait que la pauvreté a baissé de 20,8% entre 2002 et 2010 dans le pays grâce à ces actions sociales.
Elles ont d’ailleurs été au centre des débats car Chavez promettait d’être le seul à pouvoir les maintenir. Mais, et c’est peut-être une des explications du joli score de l’opposition, Henrique Capriles à l’inverse des précédents opposants a toujours indiqué qu’il maintiendrait ces programmes s’il était élu.


Cela n’aura en tout cas pas suffit à le propulser à la tête de l’État Vénézuélien et le peuple lui aura préféré les valeurs misent en place depuis 14 ans.
Durant les 6 années à venir, le pays devrait donc poursuivre le renforcement de sa collaboration avec des pays comme la Russie, la Chine, l’Iran ou la Biélorussie puisque c’est l’axe de développement anti-impérialiste qu’a choisi le président depuis le début de ses mandats.

A propos de Axel

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*